Pourquoi le BIM et le cloud font-ils si bon ménage ?

13 août 2018 par Snapkin

 

L’un des avantages clés du BIM est son aspect collaboratif intrinsèque. Le BIM a en effet pour ambition de faciliter et favoriser la coordination entre les diverses parties prenantes travaillant ensemble sur des projets complexes. On estime entre 30 et 40% de pertes économiques liées à une mauvaise coordination dans les projets immobiliers. Avec la notion de temps réel, les solutions BIM offertes via un support dans le cloud apportent donc une réponse efficace à une collaboration dynamique entre tous les acteurs.

Avec le développement massif de l’utilisation d’appareils mobiles sur les chantiers comme les smartphones, tablettes et même lunettes connectées, il n’y a plus de doute quant à la digitalisation des métiers de la construction et du bâtiment. Les applications BIM dans le cloud permettent aux membres d’une même équipe travaillant ensemble sur un projet d’avoir accès en temps réel aux informations du bâtiment et mises à jour. Dans le cadre de la maintenance/exploitation d’une infrastructure cela peut se traduire par des données relatives à l’entretien des équipements, l’historique des interventions ou encore la possibilité de déclarer un incident. Cette base de données unique évite donc de perdre du temps à chercher l’information et favorise par conséquent un gain de productivité. En effet, la maquette numérique collaborative permettrait de gagner 12 jours par an et par collaborateur, de quoi représenter une économie conséquente pour les entreprises gérant un large parc immobilier.

Mais le cloud répond aussi à la problématique de la puissance des ordinateurs. Les architectes et ingénieurs de bureaux d’études ont par exemple de gros besoins en puissance de calcul : travailler sur des logiciels CAO comme Revit® ou à partir de nuages de points issus de laser scanner 3D. Le fait de déporter les traitements sur des serveurs distants évite des investissements supplémentaires en matériel informatique. C’est par exemple le cas de la technologie Snapkin de traitement automatique de nuages de points. Le travail des algorithmes s’effectue sur le cloud libérant ainsi les ressources des entreprises et permettant de bénéficier des améliorations de la technologie en temps réel, sans aucune mise à jour.

Le cloud semble donc être l’allié de choix pour mener efficacement des projets en BIM avec une multitude d’acteurs, sans que la localisation géographique soit un frein à la bonne réalisation des travaux.

Related posts

19 mars 2018 par Snapkin
25 mai 2014 par Snapkin